Mobilisation des acteurs nationaux pour la promotion de la Comptabilité Ecosystémique du Capital Naturel, Ouagadougou, 16-17 novembre 2021

19/11/2021

Le Burkina Faso figure parmi les six pays francophones (Burkina Faso, Guinée-Conakry, Maroc, Niger, Sénégal et Tunisie) concernés par le projet Copernicea, dont l’objectif est de les doter d’un dispositif opérationnel propre et autonome de Comptabilité Ecosystémique du Capital naturel (CECN).

C'est dans ce cadre que la Direction Générale des Etudes et des Statistiques Sectorielles du Ministère de l'environnement du Burkina Faso, a organisé un atelier d’information et de revue des sources de données pour l’élaboration des premiers comptes écosystémiques du capital naturel, les 16 et 17 novembre 2021.

Organisé sur deux jours en présentiel au profit des membres de la Cellule Technique Nationale et de personnes ressources, les travaux de l’atelier ont été marqués par le discours de M. Michel OUABA, Directeur Général des Etudes et des Statistiques Sectorielles (DGESS), représenté par M. François SAM, Directeur de la Prospective et de la Planification Opérationnelle (DPPO).

Les échanges ont permis aux participants de mieux comprendre les enjeux du projet Copernicea, ses objectifs, ses résultats et la stratégie de mise en œuvre des activités programmées, ainsi que le rôle joué par chaque membre de la Cellule Technique Nationale pour l’atteinte des objectifs du projet.

Parmi les recommandations issues de l’atelier, figure l’organisation de sessions de formation nationales en mode présentiel afin de permettre aux parties prenantes, bénéficiaires au niveau national, de mieux s’imprégner des techniques d’élaboration des premiers comptes écosystémiques du capital naturel national.